Auprès des organismes de gestion de droits

Lors du confinement, de nombreux musiciens de Jazz se sont réunis dans un collectif afin de pouvoir exprimer leur désarroi face à la crise sanitaire, leur catégorisation dans les activités non-essentiels, leur précarisation financière et leur manque professionnel. Virginie GUILLAUMET, présidente de l’association, a fédéré l’ensemble de ces musiciens et par de nombreux courriers adressés aux institutions de gestions de droits, transmis aux responsables un bilan régulier de la situation. C’est ainsi qu’est née l’association culture Jazz portant ainsi souffrance bilan et proposition pour une sortie de crise sanitaire une reprise économique une défense des droits des musiciens de Jazz : une résilience envisagée…

COURRIER ADRESSÉ À L’ADAMI 02_02_21

COURRIER ADRESSÉ À LA SACEM 02_02_21

ÉCHANGE SPEDIDAM 02_02_21

ÉCHANGE ADAMI 23_02_21

RÉPONSE SACEM 04_03_21